Mondial à Pétanque La Marseillaise LOGO 3 BLANCMLM2017     annonces legales final2

Jeudi 19 octobre 2017 - 16h05
MAJ: jeudi 19 octobre 2017 13:58

Magazine

SANTÉ

Détatouage, une nouvelle technologie révolutionnaire

med-a3ed28904239cb95e65af0837c7457623c2ab1b2.jpeg
©iStock / City Presse

Par regret, par lassitude ou pour raison professionnelle, beaucoup de tatoués se rendent chez leur dermatologue pour effacer les dessins dont ils ne veulent plus. Si les lasers classiques ont encore la cote, une nouvelle technologie permet de meilleurs résultats.

med-0f93900a3573a3495588f68718312e92ed4bfd46.jpeg
©iStock / City Presse

Que faire lorsqu'on regrette, des années plus tard, son tribal ou sa salamandre gravés dans la peau ?
Si certains s'en accommodent malgré tout, d'autres n'hésitent pas à passer par la case « laser » pour effacer ces stigmates de leur folle jeunesse. Mais c'est souvent au prix fort car, entre la douleur, le coût d'une telle opération et les longs mois de traitement, il faut s'armer de patience et de courage. Une nouvelle technologie de détatouage vient néanmoins rendre la tâche moins ardue, à condition d'avoir le portefeuille bien rempli…

med-cc9986b589f12ac856707b5b5ea3380897527f23.jpeg
©iStock / City Presse

Le détatouage, comment ça marche ?

Pour enlever un tatouage, les dermatologues utilisent traditionnellement le Q-Switched, un laser dont la technologie est la plus utilisée aujourd'hui. Selon sa longueur d'onde, choisie en fonction de la cible à traiter, celui-ci va délivrer de la chaleur dans la peau, ce qui va entraîner l'éclatement des pigments du tatouage. Ces particules sont ensuite évacuées naturellement par l'organisme. Si ce type d'appareil reste encore très efficace, le risque de dégâts collatéraux, notamment les brûlures, n'est pas inexistant.

Le nouveau laser PicoWay, que l'on doit à l'entreprise Syneron Candela, fonctionne, lui, avec des ondes de choc plus brèves, ce qui permet non seulement d'éliminer les pigments plus rapidement mais aussi d'accélérer le processus de cicatrisation de la peau.
Le Dr Claudette Brunner, dermatologue à Monaco, est l'une des rares à utiliser cette technologie dans son cabinet et nous explique comment elle fonctionne exactement : « Le laser PicoWay est doté de trois longueurs d'onde, ce qui permet d'effacer toutes les couleurs de tatouage, y compris le vert et le bleu, des coloris difficilement effaçables avec un laser traditionnel. Cet appareil permet également de rapprocher les séances, environ une mois par mois, quand il faut attendre six à huit semaines avec le Q-Switched ».

Une plus grande efficacité

Moins de séances, une cicatrisation plus rapide, une efficacité accrue et moins de risques de brûlures, le laser PicoWay semble révolutionner le détatouage. En effet, « en fonction de la composition des encres », comme le rappelle la spécialiste, il suffit de quelques mois (entre 3 et 6 séances donc) pour se débarrasser de son tatouage et ce, sur tous les types de peaux, même les plus foncées. Quant au résultat final, dans 90 % des cas, le tatouage disparaît totalement sans cicatrice, mais chez certaines personnes, des ombres peuvent néanmoins persister comme c'est souvent le cas avec les lasers classiques.

En pratique, une séance de détatouage avec le laser PicoWay se déroule chez un dermatologue qui applique, une heure avant le traitement, une crème anesthésiante. En fonction de la taille du tatouage, le traitement dure de quelques minutes à une demi-heure. « Des rougeurs, des croûtes ou des petites cloques peuvent ensuite apparaître le temps que la peau cicatrise. Pour l'y aider, on applique, à la fin de la séance, une crème cicatrisante », conclut le Dr Brunner.

Combien ça coûte ?

Évidemment, une séance de laser PicoWay est bien plus onéreuse qu'une séance de laser traditionnel, qui coûte généralement entre 150 et 300 €. Mais difficile de donner un montant exact car celui-ci dépend, bien sûr, des professionnels.

Pour l'heure, seuls quelques médecins en France, principalement basés à Paris, utilisent la technologie PicoWay. Il faut dire en effet que l'acquisition du matériel est très coûteuse et pas forcément à la portée de tous. Mais nul doute que, dans les années à venir, les dermatologues seront plus nombreux à l'utiliser.

Une technologie multifonctions

Si le PicoWay a pour première fonction d'effacer les tatouages, il est aussi efficace pour faire disparaître les tatouages accidentels, c'est-à-dire les marques causées par exemple par les accidents de la route, les pétards, la poussière de charbon etc.. C'est aussi un appareil qui permet de lutter contre les tâches pigmentaires, les cicatrices d'acné et, dans une moindre mesure, le maquillage permanent.

M.K.
Article vu 173 fois

Derniers articles

  • Santé, Vendredi 24 Novembre 2017

    Les bienfaits santé du coing

    med-6ba4de0c52ad3a2b47d39c8c231c22adc1062709.jpeg
    ©iStock / City Presse
    C'est le plus souvent sous forme de gelée ou de pâte qu'on consomme le coing. Et c'est dommage puisqu'on se prive ainsi de ses nombreuses vertus pour notre organisme ! Riche en fibres et notamment en pectines, le fruit du cognassier participe...

    Lire l'article

  • Santé, Vendredi 24 Novembre 2017

    Enfant et diabète : retrouver le goût du goût

    med-b9ccbd51c45ccf60760d251dc44ac064ad716b28.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Parce que bien gérer sa maladie lorsqu'on est enfant et que l'on souffre de diabète est difficile, une entreprise et une association ont mis au point un jeu de cartes ludiques pour faciliter le quotidien des jeunes malades.

    Lire l'article

  • Santé, Vendredi 24 Novembre 2017

    Comment faire du sport malgré la pollution ?

    med-f42737fdfed576c12dfae199f169ac79ebce55c7.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Si pratiquer une activité sportive est bon pour la santé, la donne change dans les grandes métropoles polluées. On vous dit comment éviter de vous faire plus de mal que de bien lors de votre footing quotidien.

    Lire l'article

  • Santé, Samedi 18 Novembre 2017

    Cancer du sein : le lipomodelage pris en charge

    med-f6864232314d1491c77322c05c655223dd71ae28.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Les solutions de reconstruction mammaire après une mastectomie sont nombreuses. Une pratique douce encore peu répandue vient d'être ajoutée au tableau des opérations remboursées par l'Assurance maladie. C'est le lipomodelage.

    Lire l'article

  • Santé, Vendredi 17 Novembre 2017

    Troubles de l'attention : la dépendance aux écrans mise en cause

    med-f12e432608ef289c7650a41d7f07b386043a4d54.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Pas toujours facile d'obliger nos enfants à décoller le nez de leurs écrans ! Et pourtant, c'est la condition sine qua non pour leur éviter des troubles de l'attention et du développement.

    Lire l'article

  • Santé, Vendredi 17 Novembre 2017

    Les bienfaits de l'artichaut

    med-08b9a8f675c7003c9712c8237814f77a90a1ad20.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Légume d'automne par excellence, l'artichaut n'est pas seulement facile à cuisiner et savoureux, il cache aussi dans ses pétales de nombreuses vertus santé.

    Lire l'article

  • Santé, Vendredi 17 Novembre 2017

    Aliments transformés, faites le tri

    med-e708145bb53ec8c2a689cbe367201345cf26f3e8.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Sodas, plats cuisinés, bâtonnets de poisson… Malgré les multiples traitements subits par les aliments, les produits qui en résultent sont aussi populaires que peu onéreux. Pourtant, leur effet sur notre santé n'est pas anodin.

    Lire l'article

  • Santé, Samedi 11 Novembre 2017

    Maladie alcoolique : le microbiote à la rescousse

    med-7c865a3aee1804c0587e63153b88661abd7fb7b8.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Le microbiote n'a pas encore livré tous ses secrets ! Si l'on parle désormais beaucoup de cet organe, c'est parce qu'il a de quoi intriguer. Il pourrait, par exemple, aider la médecine à mieux soigner la maladie alcoolique du foie. Explications.

    Lire l'article

  • Santé, Vendredi 10 Novembre 2017

    Les Français, de plus en plus victimes du travail statique

    med-ddc200675fcff4adf3bd9f4f20a2ca1283b451fb.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Plus d'un Français sur deux passe en moyenne entre 7 h 30 et 11 h 30 assis chaque jour. En cause, une vie toujours plus sédentaire, mais aussi un travail de bureau de plus en plus statique.

    Lire l'article

  • Santé, Dimanche 5 Novembre 2017

    Contraception, une pilule de plus en plus dure à avaler

    med-4bb8ce2a21f8264199766bfe25e5d654bc323af9.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Une nouvelle enquête de Santé publique France démontre que les femmes sont de plus en plus nombreuses à se détourner de la pilule pour d'autres méthodes de contraception. Un déclin qui s'explique notamment par les soupçons de risques liés aux...

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser

2013 © Copyright Journal La Marseillaise