Mondial à Pétanque La Marseillaise LOGO 3 BLANCMLM2017     annonces legales final2

Dimanche 18 février 2018 - 03h59
MAJ: samedi 17 février 2018 23:34

Magazine

ANIMAUX

Ces Français qui se piquent d'apiculture

med-37c20d8340228d41ff8112a282701bd03e1b4353.jpeg
©Thinkstock

Récolter du miel grâce à ses propres ruches peut en faire rêver plus d'un. Mais devenir apiculteur n'est pas une mince affaire. Mieux vaut donc savoir dans quoi on se lance…

med-369bcbbfaf8006a306b37671b81431800d4f760a.jpeg
©Thinkstock

À l'instar du jardinage, l'apiculture est un loisir de plus en plus apprécié par les Français. Toujours plus nombreux, ces apiculteurs en herbe seraient déjà 50 000 en France. Un engouement qui s'explique par un besoin d'authenticité et la prise en compte de la préservation de la biodiversité ; les abeilles étant en effet particulièrement menacées. Mais, si tout le monde (ou presque) peut s'occuper d'une ruche, la manipulation de ces insectes butineurs et les techniques liées à l'apiculture ne s'apprennent pas d'un coup de baguette magique !

med-fb3b6e3174550b70a09193b4096bdbaae3ed636c.jpeg
©Thinkstock

Trouver son mentor

On ne s'improvise pas apiculteur, on le devient. Et avant d'enfiler votre costume de cosmonaute pour évoluer au milieu de milliers d'abeilles, mieux vaut avoir pris quelques cours. En effet, s'il est tout à fait possible de se former sur le tas ou d'en apprendre beaucoup dans les bouquins, rien ne vaut un stage ou une formation auprès d'un apiculteur confirmé. Cela aura le double mérite de vous inculquer les bases de l'apiculture mais aussi de vous éviter des erreurs de débutant qui peuvent vous mettre en danger ou mettre à mal la pérennité de vos ruches.

Pour savoir préparer l'hivernage, détecter une maladie ou encore comment manipuler les abeilles, un stage ne sera jamais de trop. Pour trouver une formation, vous pouvez vous rapprocher du syndicat apicole le plus proche de chez vous ou vous faire conseiller par un apiculteur professionnel. Il existe encore des ruchers écoles, qui sont pour la plupart des associations locales et qui dispensent des cours sur une ou plusieurs saisons. En général, chaque département a son rucher école.

La panoplie du parfait apiculteur

Une fois toutes les clés en main pour gérer vos ruches, il va falloir vous équiper. N'écoutez pas ceux qui se vantent de pouvoir virevolter au milieu des butineuses sans aucune protection ! Si cela est possible après plusieurs années de pratique, le stress des débuts et l'inexpérience peuvent être dangereux.

Investissez donc d'abord dans une voilette plutôt que dans un scaphandrier, vous serez ainsi plus libre de vos mouvements et vous transpirerez moins durant les saisons les plus chaudes. L'attirail de cosmonaute n'est pas toujours indispensable. Protégez le haut du corps avec un blouson de travail pour apiculteur, il sera suffisamment épais pour résister aux piqûres. Pour le bas, enfilez un bon jean, mais pas élastique, et éventuellement un surpantalon. Enfin, une paire de gants est une sécurité supplémentaire. Côté matériel, vous aurez nécessairement besoin d'un enfumoir, d'un lève-cadre, d'une brosse spéciale et d'un coupoir à propolis. En tout, il vous en coûtera environ 200 €.

L'achat et l'emplacement de la ruche

Il reste à vous procurer une ruche et un essaim d'abeilles. Comptez entre 400 et 500 €. Mais attention, fournissez-vous auprès d'apiculteurs professionnels car se tourner vers du matériel bas de gamme, c'est prendre le risque de voir sa colonie d'ouvrières périr dès le premier hiver. Le bois de la ruche doit en effet être isolant pour protéger les insectes du froid, du gel, de la pluie mais aussi de la chaleur.

Quant à son emplacement, choisissez un bout de terrain éloigné des voisins, à l'abri du vent et loin d'un étang ou d'une rivière. Les abeilles n'aiment guère l'humidité… Ensuite, vos ruches doivent être disposées sur un promontoire stable, surtout pas au ras du sol pour éviter justement les remontées d'humidité. Vous pouvez toujours enrucher vous-même un essaim mais cette étape est technique et demande un peu de savoir-faire. Pour débuter, le mieux est d'acheter une ruche déjà remplie de butineuses.

Enfin, sachez tout de même que vous devez déclarer vos ruches. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site du ministère de l'Agriculture. Cette déclaration permet de gérer d'éventuels problèmes sanitaires et de vous prévenir en cas d'alerte, notamment de maladies ou de risques d'intoxication.

M.K.
Article vu 134 fois

Derniers articles

  • Animaux, Mercredi 14 Février 2018

    Japanese bobtail, le chat du bonheur

    med-704dfeccac30ad95d5e8a69bd4b86ddb3e9c814d.jpeg
    ©Shutterstock / City Presse
    Très populaire au Japon, le japanese bobtail y a même la réputation de porter bonheur. C'est d'ailleurs sa jolie frimousse ronde et son pelage blanc maculé de taches écaille de tortue qui ont inspiré le personnage du Maneki-Neko, le célèbre...

    Lire l'article

  • Animaux, Mardi 13 Février 2018

    L'avocat, un vrai poison pour les chiens

    med-4a817f565b1bd02d3cd271057afbf549290e1286.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Si certains chiens adorent goûter le contenu de l'assiette de leur maître, tout n'est pas bon pour leur santé !

    Lire l'article

  • Animaux, Lundi 12 Février 2018

    Équitation éthologique : révolution au manège

    med-16a7b41b31f6f551bf52c35cf3db896f9b3727fe.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Au-delà des connaissances techniques, bon nombre de centres hippiques misent sur la compréhension du cheval pour faire corps avec lui.

    Lire l'article

  • Animaux, Mercredi 7 Février 2018

    De l'aloé pour les soigner

    med-436dec9a168b3198f8ea2048e695fd5b3b1e2d06.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Cicatrisant, apaisant et anti-inflammatoire, l'aloé véra a depuis longtemps trouvé sa place dans nos boîtes à pharmacie ! Mais l'on sait moins en revanche que cette plante aux mille vertus est aussi l'amie de nos bêtes. Elle peut en effet s'utiliser...

    Lire l'article

  • Animaux, Mardi 6 Février 2018

    Éducation du chiot : les cinq erreurs à éviter

    med-402d5058bdb3b0ab8bd851670660cd8cf723e4ae.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Lorsqu'une adorable boule de poils de quelques mois prend ses quartiers dans une famille, c'est souvent un grand bonheur pour tous. Véritable concentré d'énergie et d'amour, le jeune chien a toutefois besoin d'acquérir certains repères avant...

    Lire l'article

  • Animaux, Lundi 5 Février 2018

    Conseils pour une cohabitation sans frictions

    med-449d5ddf3afb48bb8d2ddc856b7049bf1ecac224.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Vous souhaitez adopter un deuxième chat pour tenir compagnie à votre matou ? Pour éviter que son arrivée ne tourne à la castagne, vous devez respecter certaines étapes d'adaptation.

    Lire l'article

  • Animaux, Mercredi 31 Janvier 2018

    Un visiteur au grand cœur

    med-be67c1fa74d787d5cb2c1c3fef1b6d617ce1c31e.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Pour sortir les personnes âgées, handicapées ou malades de l'isolement, l'association Un cœur et quatre pattes propose des rencontres d'un autre genre...

    Lire l'article

  • Animaux, Mardi 30 Janvier 2018

    Bientôt un code spécifique pour les animaux ?

    med-f2965152525e2f26fb6e640a1754f46756b4d37c.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Si le droit des animaux évolue doucement dans le bon sens, certains veulent aller plus loin en créant un Code pour le droit des animaux. L'initiative vient d'un groupe d'avocats du barreau de Paris qui, sensibles à la cause animale, s'investissent...

    Lire l'article

  • Animaux, Lundi 29 Janvier 2018

    Chien qui s'ennuie : et si on en adoptait un deuxième ?

    med-9b260a7530024d5f90bdb1373d400fd7ed7929c4.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Si l'idée d'adopter un deuxième chien pour tenir compagnie à votre toutou vous a traversé l'esprit, mieux vaut lire cet article, car il s'agit là d'une très mauvaise idée…

    Lire l'article

  • Animaux, Mercredi 24 Janvier 2018

    Un beau pelage à tout âge

    med-e21769bc01c9aed8d1286b738ebf95003c95e7ca.jpeg
    ©iStock / City Presse
    Tout matou en forme qui se respecte se lèche quotidiennement afin d'entretenir son pelage. C'est d'ailleurs un bon indice de son état de santé ! Néanmoins, avec l'âge ou une fourrure trop abondante, un coup de main peut être précieux. Cela évitera...

    Lire l'article

Ces articles peuvent vous intéresser

2013 © Copyright Journal La Marseillaise